Le site internet Losange Fibre est optimisé pour les navigateurs de nouvelle génération.
Nous vous invitions à utiliser Google Chrome, Firefox, Safari ou Microsoft Edge dans leur dernière version.
Les tiers-lieux et le label régional « Tiers-Lieux Grand Est »
Éligibilité
Bot

Les tiers-lieux et le label régional « Tiers-Lieux Grand Est »

Depuis plusieurs années, l’univers des tiers-lieux s’envole et la dynamique de ces espaces est loin de s’essouffler. Aujourd’hui, on compte près de 2500 tiers-lieux sur le territoire français.

D’après le président de France Tiers-Lieux, Patrick Levy-Waitz : « les travaux que nous avons menés nous permettent d’estimer le nombre de tiers-lieux en France à plus de 2500 en 2021. Nous pouvons affirmer avec certitude qu’ils seront entre 3000 et 3500 fin 2022. »

Partons à la découverte des tiers-lieux en France et plus précisément au cœur de la Région Grand Est avec le label régional « Tiers-Lieux Grand Est ».


Définition d’un Tiers-lieu

Le tiers-lieu est un espace à inventer, tester et à vivre collectivement. Il se défini par ce que les usagers en font : coworking, fablab, repair café, activités culturelles, artisanales mais aussi agricoles. Il se situe en ville ou à la campagne et permet de partager un espace, de travailler autrement, de développer des idées ou d’expérimenter des services.

C’est un lieu où la créativité est mise à contribution, le partage fait sens et où s’inventent des solutions concrètes pour répondre aux transitions à mener.

Les 5 éléments caractéristiques d’un tiers-lieu sont l’entrepreneuriat de territoire, l’expérimentation et l’innovation sociale, la coopération et la libre contribution, l’hybridation d’activités et la convivialité.


Les Tiers-Lieux en France

C’est principalement les espaces de coworking qu’on retrouve sur le territoire français, représentant en 2021, 75% de la totalité de ces espaces (30% pour les fablabs, 27% pour les tiers-lieux culturels, 19% pour les ateliers artisanaux partagés,…)

Que ce soit pour valoriser le travail, l’emploi et la formation, le numérique, la fabrication locale, le lien social ou l’écologie, ces espaces sont des mines d’or pour tout adhérent mais aussi pour les collectivités.

Depuis le lancement du programme national « Nouveaux lieux, nouveaux liens », l’État s’est largement mobilisé pour le développement des tiers-lieux.

Aujourd’hui, ces lieux de vie, de travail, de collaboration, de création et d’inclusion sont en phase de devenir des écosystèmes d’avenir qui répondent aux besoins de chaque territoire.

Avec l’arrivée de la fibre optique, c’est une opportunité pour le développement de ces espaces, principalement au cœur des zones rurales, là où il y a encore quelques années, la couverture internet péchait considérablement.


Le label régional « Tiers-Lieux Grand Est »

En parfaite cohérence avec le programme national, la Région Grand-Est accompagne et vise à soutenir la dynamique de développement des tiers-lieux sur l’ensemble du territoire régional, en concertation avec le Réseau régional des Tiers-Lieux Grand Est.

Aujourd’hui, les tiers-lieux sont devenus des plateformes de services qui contribuent à la vitalité de tous les territoires : ruraux, périurbains, urbains, quartiers de la politique de la ville… À l’heure des grandes transitions démographique, numérique, écologique et productive, ils sont localement le signe de dynamisme.

 C’est pourquoi la Région Grand Est a décidé d’accompagner de manière volontariste le développement de ces espaces, considérant que ces lieux contribuent à construire l’économie et la société de demain.

Un premier Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) a été lancé en 2019 afin de soutenir la création et le développement de tiers-lieux. 31 porteurs de projets (publics, privés et associatifs) ont été « lauréats » de ce premier AMI. Sur la période 2021/2022, un deuxième AMI régional a été reconduit, afin de poursuivre l’action engagée.

Le Label régional « Tiers-Lieux Grand Est » recense les espaces qui proposent un ensemble de services, de conditions matérielles et techniques favorables au développement d’activités participatives et à l’attractivité des territoires sur lesquels ils sont implantés.


Aujourd’hui, on recense une soixantaine de tiers-lieux sur le territoire. Et 47 % de ces espaces sont implantés en zone rurale.


En savoir davantage sur le label tiers-lieux Grand Est, par ici.

En savoir plus sur les Tiers-Lieux en France avec la synthèse du rapport 2021 de France Tiers-Lieux.

Lire l’article du blog Tendances fibre sur les espaces de coworking au cœur des campagnes.



3 exemples de tiers-lieux labellisé « Tiers-Lieux Grand Est » et leurs missions :

  • Le Pôle Coopératif à Revigny-sur-Ornain dans le département de la Meuse. Ateliers, formations, bureaux de coworking et avec l’accès au Très Haut Débit.
  • Pix’in à Poix-Terron dans le département des Ardennes. Accès à un équipement informatique, acquisition de compétences numériques (brodeuse numérique, l'imprimante 3D,…). Tiers-lieu social avec l’accès au Très Haut Débit.

  • Simone, camp d’entrainement artistique à Chateauvillain dans le département de la Haute-Marne. Une commune en cours de déploiement sur le réseau Losange.
Publié le 10 mai 2022
Articles relatifs